Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : PARIS de Cédric Klapisch

Publié par Xav-B sur 4 Mars 2008, 20:30pm

Catégories : #Critiques Ciné

undefined

img339/4304/18894351eq3.jpg

 



FICHE TECHNIQUE
 - REALISATEUR : Cédric Klapisch
 - AVEC : Romain Duris, Mélanie Laurent et Fabrice Luchini
 - GENRE : Comédie Dramatique
 - DUREE : 2h10
 - SITE OFFICIEL : http://www.lefilm-paris.com/
 - DATE DE SORTIE : 20 février 2008


SYNOPSIS : Atteint d'une grave maladie du coeur, Pierre passe ses journées a observer les gens dans son quartier parisien : La jeune étudiante d'en face, la boulangère, le concierge, le maraicher...  Lui qui ne peut plus sortir de chez lui vit maintenant par procuration en imaginant leurs vies.

img339/14/18887265bo5.jpg

 


CRITIQUE : Aprés nous avoir fait voyager dans toute l'Europe avec Les Poupées Russes, Cédric Klapisch est de retour dans la ville qu'il affectionne le plus, deja star de nombreux de ses films, pour un hommage vibrant simplement baptisé Paris.

Pour ce nouveau long métrage, le réalisateur semble s'adresser a un public different comme si il voulait suivre son public. Les jeunes bacheliers dans Le Péril Jeune, les trentenaires dans Les Poupées Russes et maintenant l'approche de la quarantaine avec des personnages plus mures. Une fois de plus Le réalisateur multiplie les personnages mais sa chorale ressemblerait plus ici a du Lelouch qu'a un bon Klapisch.

Paris marque vraiment une véritable différence avec les précédents films du réalisateur. Le film est beaucoup plus sombre, plus mélancolique et moins enchanteur à cause de son sujet grave ou peut etre tout  simplement par son traitement un peu trop déprimant de l'approche de la maladie. Klapisch allourdit son sujet par d'autres themes graves comme l'immigration, les exclus ou le racisme ; des sujets qui n'ont aucun rapport avec le theme de base et emcombre le long métrage par leur traitement trop léger.

img339/4313/18887284na9.jpg

Tous les acteurs français qui n'ont pas été embauché dans le troisième Asterix se bousculent dans Paris. Il y a d'abord les habitués du réalisateur avec en tête Romain Duris, Zinedine Soualeme present dans tous les longs métrages de Klapisch et d'autres qui font leur retour comme Fabrice Luchini et Karin Viard. Enfin il y a un kirielle de nouveaux venus dont on retiendra principalement Mélanie Laurent, Albert Dupontel, François Cluzet et Juliette  Binoche.

Encombré par son personnage, Romain Duris déçoit dans ce personnage égoïste qui pense qu'il est le seul a avoir des problemes. Certes il risque de mourrir bientot mais ce n'est pas pour autant que les autres n'ont pas des soucis qui peuvent également empecher d'etre heureux. Dans cette chorale on préferera retenir avant tout l'excellente prestation d'Albert Dupontel incroyable d'émotion et de véracité. Certainement le personnage le plus touchant de cette histoire. Fabrice Luchini en roue libre est le seul personnage vraiment drole du film avec des scenes vraiment fortes comme une séquence de psychanalise vraiment réussie.

A cause de son montage ou peut etre du trop grand nombre de personnages, on s'ennuie réellement par moment en attendant de retrouver ses heros principaux. Le manque de conclusion déçoit également mais le message passe quand même : profitez de la vie tant que c'est possible. Un sujet deja traité maint fois parfois de façon plus magitrale comme dans Le Cercle Des Poètes Disparus. On profitera quand meme des belles images de Paris qui nous font réouvrir les yeux sur notre belle capitale.

img339/7861/18887277uv6.jpg

 



MON AVIS : 2/5

Commenter cet article
B
Je suis entièrement d'accord avec ta critique, juste et précise. (L'ennui était bel et bien là.) Mais surtout, c'est la qualité d'ensemble de ton blog qui m'impressionne. Bonne continuation. A bientôt
Répondre
X
Merci ton blog est tres bien aussi. Plein de bonnes critiques interressantes.
S
Bonsoir,"Paris" n'est clairement pas la plus grande réussite de Cédric Klapisch mais est tiré vers le haut par une Juliette Binoche lumineuse dans cette nébuleuse d'étoiles (filantes). Et si le personnage de Mélanie Laurent est un gâchi total, celui de Karin Viard est excellent.Berf, malgré quelques réserves, "Paris" se suit tout de même avec plaisir. Et tant pis si le film manque de saveur et que la chorale finisse par devenir inaudible, c'est avant tout un immense hymne à la vie qui nous est offert là. Car, malgré des longueurs et une absence de fond par moment (sur certains personnages, délaissés, quand d'autres sont développés à l'envi), un brin d'optimisme ne fait pas de mal !Amicalement,Shin.
Répondre
X
Je crois qu'en gros tout le monde est dessus par cette demi reussite. Vivement le prochain !

Articles récents