Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : SILENT HILL de Christophe Gans

Publié par Xavier Baudel sur 30 Avril 2006, 18:39pm

Catégories : #Critiques Ciné

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Christophe Gans
  • CASTING : Radha Mitchell, Sean Bean, Laurie Holden
  • DUREE : 2h07
  • GENRE : Horreur
  • DATE DE SORTIE : 26 avril 2006
  • SITE OFFICIEL : http://www.silenthill-lefilm.com/

 

SYNOPSIS : Sharon , la fille adoptive de Rose Da Silva, est sujette à des des crises de somnambulisme pendant lesquelles elle souhaite retourner à Silent Hill. Malgrès le désacord de son mari, la jeune mère décide de partir visiter Silent Hill, ville fantôme victime d'un terrible incendie qui brule encore en sous terrain. Arrivé dans la ville, Sharon disparait et Rose doit partir à sa recherche.

 

CRITIQUE : Silent Hill est l'adaptation d'une série de jeux vidéos éditée par Konami qui a commencé en 1999 sur la première Playstation. Le jeu est un survival horror basé sur la tension et la terreur sans miser sur l'action contrairement à son plus proche rival Resident Evil. L'adaptation d'un jeu vidéo est une chose bien difficile qui n'a jusque là jamais été réellement réussie, Alors ce Silent Hill a t'il réussi ? Je dirais oui et non.

Le réalisateur Christophe Gans (Le Pacte Des Loups) a réussi a recréer à la perfection l'atmosphère du jeu, les fans du jeu seront ravis de retrouver en live la majorité des décors du second jeu et son bestiaire de créatures horrifiques. Toutes les créatures bizaroïdes du film sont présentes à commencer par l'impressionnant cauchemard des joueurs, Pyramid Head, ausi malsain et terrifiant dans le film que dans les jeux. Il y a eu au final plus de cent décors différent pour donner vie à la ville de Silent Hill dans ses différentes dimensions parrallèles. Les cadrages rappellent les plans du jeu avec des angles de caméra proposant une vue légérement en hauteur et palcé dans des coins. On aimerait parfois avoir notre manette à la main pour aider Rose à échapper aux monstres. Le metteur en scène a aussi eu la bonne idée de faire appel au créateur de la musique des jeux pour composer celle du film, l'ambiance sonore étant primordiale dans la saga.

Mais malheureusement là où la forme est parfaitement réussie, le fond, à savoir le scénario déçoit. Pourtant c'est Roger Avary  réalisateur des Lois de l'attraction et ami proche de Quentin Tarantino qui a planché sur cette adaptation supervisée par les créateurs du jeu. Le film démarre très bien, pas de perte de temps pour rentrer dans le vif du suje ;. en moins d'un quart d'heure l'héroine fait ses premiers pas dans Silent Hill et l'horreur prend ses marques rapidement. Mais l'ajout du personnage du mari, dont la majorité des scènes se passent en dehors de la ville fantôme, commence à plomber le film et des temps morts se font ressentir. Mais le pire arrive dans la dernière heure où l'on a subitement l'impression de se retrouver dans un autre film avec le développement d'une histoire qui ne fait plus aucun rapport avec les jeux et sombre dans la débilité. A vouloir expliquer les mystères de Silent Hill, les scénaristes ont semble t'il oubliés les fondamentaux de la saga.

Le casting repose principalement sur Rhanda Mitchell entourée d'une bande de second rôles présentants peu d'intéret, comme le choix de prendre une motarde de la police à la tenue extrement moulante (Laurie Holden) où bien l'ajout du mari incarné par Sean Bean (Le Seigneur Des Anneaux) dont les scènes n'ont comme interet que celui de plomber le scénario. On peut aussi reprocher au film le fait que la ville de Silent Hill renferme un nombre d'habitants un peu trop important pour une ville fantôme. Rare sont les personnes que l'on croise dans le jeu vidéo.

Christophe Gans était à deux doigts de réaliser la meilleure adaptation d'un jeu vidéo sur grand écran mais se plante en cours de route. Au final le film risque de décevoir grand nombre de fans du jeu mais pourrait séduire les spectateurs fan d'horreurs qui auront laisser leur cerveau à la maison. La première heure méritant quand même largement le détour, je vous invite comme à mon habitude à vous faire votre propre avis.

NOTE : 2/5

Commenter cet article
S
Effectivement, on dirait presque un copier collé, mais ce n'est absolument pas volontaire. J'ai juste mis ce que j'en avais penser et on est complètement d'accord !
Et bravo pour le passage en privilège ! C'est quoi les différences ?
Biz.
Répondre
S
Je suis ultra fan du jeu : je toruve les décors et l'atmoqphère 100% réussi mais l'histoire... Franchement... Ben non !
Je consacrerai un article à ce film.
Biz.
Répondre
S
Je suis ultra fan du jeu : je toruve les décors et l'atmoqphère 100% réussi mais l'histoire... Franchement... Ben non !
Je consacrerai un article à ce film.
Biz.
Répondre
X
Nous sommes d'accord encore une fois :o) biz.

Articles récents