Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : LE BON, LA BRUTE ET LE CINGLE de Kim Jee-Woon

Publié par Xav-B sur 25 Décembre 2008, 20:00pm

Catégories : #Critiques Ciné





FICHE TECHNIQUE :
 - AVEC : Woo-sung Jung, Lee Byung-Hun  & Kang-ho Song
 - REALISATEUR : Kim Jee-Woon
 - GENRE : Western
 - DUREE : 2h08
 - SITE OFFICIEL : http://lebon-labrute-lecingle.skyrock.com/
 - DATE DE SORTIE : 17 Décembre 2008

BANDE ANNONCE :



SYNOPSIS : Lors du braquage d'un train en Manchourie, le Cinglé met la main sur une carte au tresor sans se douter que celle est trés convoitée. Tres rapidement il aura ses trousses la brute, un tueur a gage sanguinaire, et le bon qui cherche a obtenir la recompense pour sa capture.



CRITIQUE : Plus gros budget du cinéma coréen avec 17 millions de Dollars mais egalement l'un des plus gros succés, le troisieme film de Kim Jee-Woon résuccite un genre en perdition, le Western. Un genre encore plus rare dans le cinéma asiatique ou il n'avait eu quasiment plus de representant depuis les années 50.

Apres s'etre attaqué au genre fantastique avec Deux Soeurs, puis au film de gangster avec A Bittersweet Life, le réalisateur Kim Jee-Woon a voulu rendre hommage aux Western Spaghetti et a leur plus grand representant Sergio Leone. Il s'inspire du Bon, la Brute Et Le Truand en imaginant trois personnages aux caracteres bien different qui poursuive pourtant le meme but ,mettre la main sur un tresor légendaire.

Le réalisateur a mis le paquet pour mettre en image son Western : richesse des décors, profusion de comédiens et figurants, scenes de combats hallucinantes, tout est réuni. On a du mal a croire qu'avec seulement 17 millions de Dollars, Kim Jee-Woon ait réussi a egaler grand nombre de blockbusters américain a gros budget. Ce western garde cependant bien sa patte asiatique avec des scenes de gunfights qui ressemble presque a des scenes de kung-fu ou aux films de triades. Un mélange de genre qui épate et prete meme souvent a rire par son coté déjanté mais qui ne séduira pas a tout coup tout les spectateurs.



Pour mener a bien son ambitieux projet, Kim Jee-Woon est allé chercher la creme des acteurs coréens tous excellent dans leur registre. Le cinglé est joué par Song Kang-Ho vu dans Sympathy For Mr Vengeance et The Host, c'est le role le plus drole du film et certainement le personnage le plus attachant. A ses trousses, Lee Byung-Hun (J.S.A, A Bittesweet Life) est la brute, tueur froid et impitoyable detestable a souhait mais hautement charismatique. Au final le plus decevant est Jung Woo-Sung (Musa La Princesse Du Desert) dans le rôle trop fade du Bon, un chasseur de prime qui passe vraiment pour la derniere roue du carrosse au point qu'il aurait pu etre supprimé du film sans vraiment manquer a personne.

Malgres ces nombreuses scenes hallucinantes, Le Bon La Brute Et Le Cinglé décoit par de nombreux points. La premiere faille est un scenario trop touffu qui ne prend pas suffisament le temps  de developper ses personnages. On passe sans arret d'un personnage à l'autre mais sans avoir l'impression d'avancer dans le film. La faute a trop de scenes inutiles. Le rythme du film a beau etre mené tambours battants, on fini par s'ennuyer de voir l'intrigue ne pas progresser et quand finalement le dénouement est la, on ne peut qu'en etre déçu.

Le Bon, La Brute Et Le cinglé n'est decidemment pas un film tout public, il séduira avant tout les fans de cinéma asiatique et les amateurs de western par contre le grand public aura certainement du mal a accrocher. Une experience a tenter pour les plus téméraires.



MON AVIS : 1/5

Commenter cet article
C
dommage ça avait l'air bien comme ça!!! ^^
Répondre

Articles récents