Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : DIKKENEK de Olivier Van Hoofstadt

Publié par Xavier Baudel sur 26 Juin 2006, 22:00pm

Catégories : #Critiques Ciné

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Olivier Van Hoofstadt
  • AVEC : Jean Luc Couchard, Dominque Pinon & Marion Cotillard
  • GENRE : Comédie
  • DUREE : 1h24
  • DATE DE SORTIE : 21 juin 2006
  • SITE OFFICIEL : http://www.dikkenek.com/

 

SYNOPSIS : JC, parfait représentant de la race des Dikkenek, veut aider son meilleur ami Stef, personnage timidie et lunaire, à trouver la femme de sa vie. Dans leur parcours entre le point A et le point G il vont croiser le chemin d'autres Dikkenek : Claudy un directeur d'abbatoir, photographe amateur, et Greg, jeune frimeur.

 Dikkenek

CRITIQUE : Dikkenek est le premier film d'Olivier Van Hoofstadt, un jeune réalisateur remarqué par Luc Besson grâce a deux courts métrages Parrabelum et Keo mettant tout les deux en scène José Garcia. Le film marque ainsi la première coproduction Franco-Belge du studio Europa.

Le Dikkenek est l'équivalent belge du gros beauf français: cheveux gras, look improbable, grande gueule frimeur et surtout idiot. Leur meilleur représentant dans le film est JC qui n'hésite pas à donner des leçons a toutes les personnes qui croisent son chemin quitte à les faire rentrer à coup de tatanes si on ne le comprend pas.

Cette histoire belge d'1h20 est souvent très drôle dans la découvert de cette sous culure qui nous étaient encore inconnu avant la sortie du film. Il n'est pas sans nous rappeler l'excellent C'est Arrivé Près de Chez Vous dans son humour trash. Benoit Poelvoorde incarnant d'ailleurs très souvent des rôles de Dikkenek dans ses films en y pensant bien. 

Chose assez étonnante, le casting du film est composé essentiellement d'acteurs Français tel que Dominique Pinon, fidèle acteur des films de Caro & Jeunet, l'internationale Marion Cotillard, Mélanie Laurent, l'humoriste Florence Foresti qui fait ici ses premiers pas très réussi au cinéma ou encore Catherine Jacob.

Seul les rôles de Dikkenek sont confiés à de véritables acteurs Belges avec surtout un Jean-Luc Couchard, vu dans Calvaire, qui rappelle ici un peu le personnage de Robert Carlyle dans Trainspotting. L'autre figure de prou du film est François Damiens qu'on a vu récemment dans le nouveau OSS117 et pour cloturer le tout Jérémie Rénier en tête à claques de première. Ce sont les personnages les plus drôles du film car les plus caricaturales.

Mais le film souffre tout de même d'un scénario qui ressemble plus à une succession de sketches plus ou moins drôles à peine liés les uns aux autres. Dommage que la construction du film n'ai pas été plus bétonnée d'autant plus que le film manque cruellement d'une vraie fin, la dernière scène ce ressemblant pas du tout à une conclusion.

Cependant par quelques unes des scènes et répliques du film, celui ci finira certainement par devenir culte, d'autant plus que son succès en salles est plus qu'incertain. un film que l'on conseillera avant tout aux curieux et aux fans de Benoit Poelvoorde. Il sorrt heureusement au moment de la Fête du cinéma ce qui permettra de tenter le coup sans se ruiner.

'Dikkenek' scene (Image 18614264.jpg)

NOTE : 2/5

 

Commenter cet article

Cédric 30/06/2006 00:24

Comme tu dis, l'histoire est décousue, c'est le défaut majeur de ce film. Mais il enchaîne quelques séquences d'anthologie à ne pas montrer à n'importe qui. A réserver aux fans d'humour belge, trash, noir, violent, méchant...

shinobipark 29/06/2006 12:14

Pas de quoi !

shinobipark 28/06/2006 08:05

J'en parle très bientôt... Demain peut-être... Biz.

Xavier Baudel 29/06/2006 10:32

Merci pour le lien dans ta chronique.

Articles récents