Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : PARIS JE T'AIME

Publié par Xavier Baudel sur 30 Juin 2006, 19:56pm

Catégories : #Critiques Ciné

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Collectif
  • AVEC : Elijah Wood, Natalie Portman, Ludivine Sagnier
  • GENRE : Divers
  • DUREE : 1h50
  • DATE DE SORTIE : 21 juin 2006

SYNOPSIS : 18 histoires d'amour dans 18 arrondissements de Paris.

 

CRITIQUE : Paris Je t'Aime est une idée du producteur Tristan Carné qu'il a eu durant une promenade dans la capitale. Ne se sentant pas les reins sufisament solides pour produire seul le projet, il a fait appel à Claudie Ossard qui avait déja fait beacoup pour le tourisme parisien en produisant Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Avec le scénariste et producteur Emmanuel Benbihy ils ont réussi à convaincre plus d'une vingtaine de réalisateurs de toutes nationalités à participer au projet. 18 seront retenus pour le montage final sur les 20 courts métrage tournés.

L'idée de base est simple : Un arrondissement, deux jours de tournage, une durée de cinq minutes  et un budget minimum. Les réalisateurs les plus chanceux ont pu choisir le coin de Paris qui les séduisait le plus, les autres ont du faire avec ce qu'il restait mais tous sont suffisament talentueux pour se tirer de l'exercice avec brio.

Difficile de parler de l'ensemble de ces 18 courts métrages sans en faire trois pages, chacun aura ses préférés en fonction de ses gouts et de son humeur. L'amour est ici présenté dans toutes ses formes : Attirance, début d'une histoire, rupture, divorce,  histoire qui roule, amour entre parents et enfants... sont la trame de ces courts métrages. 

Difficile de parler de ce film comme des autres alors voici ce que j'en retiens particulièrement :

  • Faubourg Saint Denis de Tom Twyker : qui a été le premier a tourné son histoire durant l'été 2002 avec une histoire dont le montage rappelle son premier film Cours Lola Cours ou bien encore l'Auberge Espagnole mettant en scène la sublime Natalie Portman qui iradie le long métrage par son charme et son naturel dans le rôle d'une actrice qui répete une scène.
  •  Quartier de la Madeleine de Vincenzo Natali : Le réalisateur de Cube transforme le huitième arrondissement de Paris en Sin CityElijah Wood tombe sous le charme d'une charmante vampire en train de se nourrir. Filmé en noir & Blanc avec juste une touche de rouge sang.
  • Tuileries de Les Frères Cohen : tourné uniquement dans la station des tuileries, les déboires d'un touriste américain à Paris incarné par un Steve Buscemi en parfait décalage qui ne suit pas les conseils de son guide. le court métrage égratigne gentiment les parisens.
  • Parc Monceau de Alfonso Cuaron : le réalisateur du troisième Harry Potter démontre à nouveau ses talents dans le mouvement de caméra en mettant en scène Ludivigne Sagnier et Nick Nolte dans un unique plan séquence de cinq minutes au scénario proposant un twist sympathique impossible à révéler ici.
  • Tour Eiffel de Sylvain Chomet : le réalisateur des Triplettes de Belleville passe pour la première fois à la direction d'acteurs avec une histoire de mimes drôle et poétique avec notamment Yolande Moreau.
  • Père Lachaise de Wes Craven : le réalisateur  propose une histoire teintée de fantastique avec la dispute d'un couple devant la tombe d'Oscar Wylde.

Beaucoup d'autres méritent également le détour mais je vous laisse les découvrir par  vous même.

En plus des nombreuses histoires d'amour le film permet de découvrir des coins de Paris pas forcément connu même des Parisiens.filmé de façon inédite, la ville est le personnage principal du film et les acteurs sont tous des second rôles dans l'histoire. On a qu'une seule envie en sortant de la projection , épouser Natalie Portman !... euh non  ! partir à la découverte de tout ces petits coins de la capitale. 

NOTE : 3/5

Commenter cet article
O
Cela me parait bien, je pense que je vais aller le voir avec ma dulciné ! Mais pourquoi pas 20 court métrage, car 20 arrondissements dans Paris ?!
Répondre
X
il y a bien eu 20 courts metrage mais deux d'entre eux n'arriviaient pas a etre intégré dans le montage du film selon la voie officielle. Ou peut etre étaient si simplement pas assez bon ?
S
Je tente assez, peut-être pour le we prochain... qui sait ! J
e te laisse Nathalie évidemment !!!
Biz.
Répondre

Articles récents