Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : TIDELAND de Terry Gilliam

Publié par Xavier Baudel sur 2 Juillet 2006, 20:53pm

Catégories : #Critiques Ciné

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Terry Gilliam
  • AVEC : Jodelle Ferland, Janet McTeer, Brendan Fletcher
  • GENRE : Drame
  • DUREE : 1h57
  • DATE DE SORTIE : 28 juin 2006
  • SITE OFFICIEL :  http://www.tidelandthemovie.com/

INTERDIT AU MOINS DE 12 ANS

SYNOPSIS : A la mort de sa mère, junkie patentée, Jeliza Rose et son père partent à la campagne  à la recherche d'un monde fantasmé inspiré de culture nordique. La jeune fille va devoir s'adapter à cette nouvelle vie avec ses quatres poupées comme meilleures amies.

 

CRITIQUE : Après l'échec de son Don Quichotte et le film de commande Les Frères Grimm, le réalisateur Terry Gilliam etait à la recherche d'un projet plus personnel et intimiste. Il a alors songé à adapter le roman Tideland que l'auteur Mitch Cullin lui avait demandé de commenter pour la couverture de l'édition anglaise.

Pour l'adaptation du livre qu'il avait trouvé "Foutrement Brillant", Terry Gilliam s'est entouré de Tony Grisoni avec lequel il avait écrit les scénarios de Las Vegas Parano et Les Frères Grimm. Il a aussi demander à Mitch Cullin de superviser l'adaptation afin de rester le plus fidèle possible au matériau d'origine.

Au final cela donne certainement le film le plus sombre de Terry Gilliam. Malgrès une bande annonce qui laisse envisager un univers de rêve fantastique, le film ressemble beaucoup plus à un cauchemard. L'ambiance extremment poisseusse et asphyxiante ferait presque penser au Massacre à La Tronçonneuse de Tobe Hooper sans le gore bien sur. Dès le début du film on est plongé dans le drame que vit cette fillette entre ses parents toxicos avec un sentiment d'impuissance vraiment desesperant et l'on comprend mieux soudain pourquoi le film est interdit au moins de 12 ans.

Le casting du film est tout à fait sidérant à commencer par les parents de la pauvre enfant incarnés par un Jeff Bridges rappelant un peu le personnage de Johnny Depp dans Las Vegas Parano et une Jennifer Tilly méconaissable en mêre indigne. Mais c'est surtout la jeune Jodelle Ferland qui est la plus hallucinante du film. La jeune fille est certainement promis à une grande carrière tant elle est excellente dans son rôle vraiment dur où en plus du rôle de Jeliza-Roze elle incarne aussi la personnalité et les voix de ses quatres poupées. Le casting est complété par l'excellente prestation de Brendan Fletcher dans le rôle de Jenkins, campagnard qu'une lobotomie a bloqué à un age mental de 10 ans.

Malgrès les prouesses de Terry Gilliam et son équipe dans la mise en scène, les décors et les differents effets spéciaux, le film souffre de quelques temps morts avec des scènes parfois un peu répétititves. On reconnait sans peine le talent et l'univers du metteur en scène qui n'avait pourtant jamais approché l'horreur de si pres. C'est justement  cette 'ambiance malsaine   qui empêchera le spectateur d'entrer vraiment dans cette histoire pourtant touchante.

Une experience éprouvante qui n'est pas à la portée de tous les publics malgrés les souhaits de son réalisateur et qu'on conseillera avant tout aux fans de Terry Gilliam.

NOTE : 2/5

Commenter cet article

shinobipark 03/07/2006 13:26

Je l'ai vu ce WE et je ne suis pas du tout sortie convaincue de la salle... J'en reparlerai sur mon blog (avec un lien vers ici !).

Articles récents