Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : ANTIBODIES de Christian Alvart

Publié par Xavier Baudel sur 28 Juillet 2006, 20:30pm

Catégories : #Critiques Ciné

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Antikörper
  • REALISATEUR : Christian Alvart
  • AVEC : Wotan Wilke Möhring, Heinz Hoenig, André Hennicke
  • GENRE : Thriller
  • DUREE : 2h07
  • DATE DE SORTIE : 26 juillet 2006

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

SYNOPSIS : Le tueur en série Gabriel Engel vient d'etre capturé. Soupçonneé d'au moins 14 meurtres d'enfants, un policier de province vient l'interroger sur la disparition d'une fillette sans se douter de ce qui l'attend.

CRITIQUE : Antibodies est le premier film du réalisateur allemand Christian Alvart. Pour son premier long métrage, le metteur en scéne a voulu illlustrer son interet pour les serial killer avec un thriller de deux heures qui ménage son suspens.

Le film commence très fort par la scéne d'arrestation du tueur. De belles images, une réalisation dynamique et un suspens palpable. On croit dur comme fer assister au début d'un chef-d'oeuvre du genre.

Mais pourquoi tout d'un coup le film bascule dans un style Derrickien avec l'histoire de ce flic provincial qui aime la chasse mais n'est pas capable au final de tuer le moindre animal. Le long métrage plonge subitement en hibernation et on s'ennuit ferme entre flashback et scenes d'interrogatoires inutiles.

D'autant plus qu'a fur et a mesure que plus e scénario avance et plus on se rend compte de l'influence des oeuvres de Thomas Harris, auteur de Dragon Rouge et du Silence des Agneaux et surtout de leurs adaptations cinématographiques. Le tueur en série partage énormement de points communs avec le célèbre Hannibal Lecter comme le gout pour le dessin et pour les questions dérangeantes. Le pire étant que Christian Alvart nous inflige une scène où son tueur dis lui meme ne pas ressembler a Hannibal Lecter alors que le contraire est flagrant. D'autant plus qu'il est logé dans une cellulle semblable a celle du cannibale dans Manhunter de Michael Mann et qu'il s'amuse a torturer mentalement un plouc provincial là ou le maître jouait avec les nerfs d'une jeune provinciale dans Le Silence des Agneaux.

Il se passera bien une heure de long métrage à l'intrigue tres molle avant que le scénario nous délivre enfin une bonne idée dévoilant un tueur bien vicieux qui arrive à faire perdre au flic croyant toutes notions de bien et de mal ce qui nous permettra de savourer une scène bien chaude et de relancer le suspens quasiment jusqu'a la fin du film malheureusement gaché par une happy end inutile qui montre le manque de courage et d'ambition du réalisateur.

Contrairement à ce que laisse presager l'accroche sur l'affiche, le film ne restera certainement pas dans les annales du thriller mais l'arrestation du tueur et le rebondissement de derniere minute permettront au film d'éviter  le nauffrage  total. Cependant, cela ne vaut pas forcement le coup de se deplacer en salles surtout que le film n'est sorti qu'en version allemande sous titrée.

NOTE : 1/5

Commenter cet article
S
Jamais entendu parlé... Mais vu ta note, ce n'est pas bien grave !
Répondre
X
Pourtant on voit de la pub sur plusieurs sites internet ainsi que dans les rues de Paris. C'est d'ailleurs l'affiche qui m'a incité à le voir.

Articles récents