Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : WHATEVER WORKS de Woody Allen

Publié par Xav-B sur 21 Juillet 2009, 19:30pm

Catégories : #Critiques Ciné





FICHE TECHNIQUE :
 - AVEC : Larry David & Evan Rachel Wood
 - REALISATEUR : Woody Allen
 - GENRE : Comédie
 - DUREE : 1h32
 - SITE OFFICIEL : http://www.sonypictures.com/classics/whateverworks/
 - DATE DE SORTIE : 1er Juillet 2009


BANDE ANNONCE :


SYNOPSIS : Brillant professeur de physique cantique, Boris Yellnikoff décide un jour de plaquer femme, appartement confortable et situation pour s'installer dans un quartier miteux de Manhattan. Un jour, une jeune fugueuse vient lui demander l'hospitalité. Entre la jeune fille un peu idiote et l'homme de science que tout oppose va petit a petit s'installer des sentiments.



CRITIQUE :  Alors que son précédent film Vicky Cristy Barcelona sort a peine en DVD, le prolifique réalisateur Woody Allen revient déja avec sa production annuelle. Après son excursion européenne, le metteur en scène est de retour dans sa bien aimée ville de New York avec une nouvelle comédie dont lui seul a le secret.

Whatever Works est en fait un scénario que Woody Allen avait écrit dans les années 70 mais qui n'avait pas vu le jour faute d'acteurs principal pour jouer le rôle. Après un petit dépoussiérage permettant d'insérer une allusion à Barrack Obama et a des actualités plus récentes le réalisateur s'est a nouveau demander qui pourrait incarner le personnage de Boris Yellnikof. Pourtant un choix semblait évident, tant le personnage partage de points communs avec le réalisateur ou des personnages qu'il a incarné. Mais à 74 ans il semblerait que Woody Allen ne veuille plus porter le role principal de ses longs métrages.

C'est finalement à Larry David que le role a été confié. L'homme n'est pas un inconnu pour les fans du réalisateurs puisqu'il a déjà tenu de petits rôles dans deux autres films de Woody Allen. Il est surtout le créateur de la série culte Seinfeld et plus récemment de la série Curb Your Enthusiasm. Whatever Works est cependant le premier film  dans lequel il tient  le rôle principal. Une tache pas évidente pour un acteur habitué a improviser qui doit ici réciter les dialogues ciselé a la perfection de Woody Allen. Le comédien délivre une prestation vraiment remarquable en ersatz du réalisateur. Un homme cynique qui aurait tout pour faire fuir mais qui est pourtant attachant par sa drôlerie.



La jeune squatteuse idiote Mélodie Celestine est incarnée à l'écran par Evan Rachel Wood. L'actrice découverte dans Thirteen et revue depuis dans Accross The Universe ou bient encore dans The Wrestler délivre une prestation bien différente de l'image que l'on avait d'elle. Jamais elle n'avait jusque là a jouer le role d'une jolie écervelée et le résultat est au delà des attentes. L'actrice est tout simplement a craquer et on comprend très bien comment même un génie comme Boris puisse tomber amoureux d'elle.

Le film reprend toutes les bonnes ficelles des comédies de Woody Allen . Des personnages déjantés, des situations absurdes et plein de trouvailles. Par exemple, le génie de Boris lui permet d'etre le seul a savoir que des spectateurs le regarde et il n'hésite pas a s'adresser directement nous a la grande surprise des autres personnages. Le film traite du hasard dans la vie, de l'amour et de l'évolution des sentiments. Une illustration d'un concept qui tient au coeur du héros du film : peu importe tant que ca fonctionne.

C'est une tres bonne idée d'avoir sorti ce Whatever Works au début de l'été, sa fraîcheur et sa gaieté est parfaitement adapté à la saison. C'est vraiment dans la comédie que Woody Allen est le meilleur et ce nouveau film en est encore un exemple parfait.



MON AVIS : 3/5
Commenter cet article

yacine_ 30/07/2009 17:37

Tout à fait d'accord pour saluer la prestation de Larry David, acteur épatant.

Articles récents