Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : AVIDA de Benoit Delepine et Gustave Kervern

Publié par Xavier Baudel sur 17 Septembre 2006, 19:50pm

Catégories : #Critiques Ciné

 

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Benoit Delepine & Gustave Kervern
  • AVEC : Benoit Delepine & Gustave Kervern
  • GENREComédie
  • DUREE : 1h17  
  • DATE DE SORTIE : 13 septembre 2006

SYNOPSIS :  A la mort de son maître, un serviteur sourd muet sillonne la région et va de rencontres en rencontres. Il se lie avec un duo de toxicos qui complotent l'enlevement d'un chien.

CRITIQUE : Deux ans aprés Aaltra, le duo de réalisateurs Grolandais, Benoit Delépine & Gustave Kervern, revient avec un second film dans la lignée du précédent opus : un noir & blanc granuleux et esthétique, un rythme lent et un humour noir et absurde.

Les metteurs en scènes ont prévenus à la projection cannoise : "Si vous avez tout compris à ce film, c'est que vous avez pris des substances illicites et que vous n'êtes pas en état de conduire." Et effectivement il faut s'accrocher ne serais ce pour essayer de trouver une esquisse de scénarion à cet OFNI (Objet Filmé Non Identifié). Le film est constitué plutot d'une succession de sketches où l'on suit un sourd et muet à travers ses déambulations et les personnages qu'il croise.

Les spectateurs qui ont déja vu leur précédente réalisation  ne seront pas surpris par ce second opus, par contre ceux qui ne connaitraient que les deux hommes par leur émission sur Canal+ risquent d'être sacremment surpris. L'humour est ici bien moins léger et il faut bien l'avouer que meme si les deux films se ressemblent on rit moins dans Avida que dans Aaltra. partageant les memes influences que le premier film, les réalisateurs ont greffes un peu de John Waters avec le personnage d'Avida rappelant l'actrice culte Divine, Jaques Tati pour l'absurde, Bunuel et Dali.

Sur un rythme très lent et avec peu de dialogues, le personnage principal étant sourd et muet, le film est sauvé de l'ennui mortel par quelques scènes vraiment absurdes comme une armoire qui chante et la brève apparition de guest stars  dont notamment Albert Dupontel et Claude Chabrol.

Il est tout de meme fort dommage que Benoit Delépine & Gustave Kervern n'aient pas su construire une veritable hisoire pour lier les differentes scènes. On sort de la salle, en ne sachant pas vraiment de quoi parle le long métrage. Peut être aurait t'il fallu plus de temps au duo avant de s'atteler à leur second film. Espérons qu'Avida soit juste un petit coup de mou avant leurs prochaines réussites.

Déception donc pour le second film des Grolandais, un long métrage que l'on conseillera avant tout aux inités qui auraient vu Aaltra et aux fans du duo. Les spectateurs qui souhaitent se divertir devant une comédie simple feraient mieux de passer leur chemin.

MON AVIS : 1/5

Commenter cet article
M
Un tit coucou!
Répondre

Articles récents