Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : LE PARFUM - HISTOIRE D'UN MEURTRIER de Tom Tykwer

Publié par Xavier Baudel sur 8 Octobre 2006, 22:48pm

Catégories : #Critiques Ciné

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Das Parfum - Die Geschichte Eines Mörders
  • REALISATEUR : Tom Tykwer
  • AVEC : Ben Wishaw, Alan RickmanDustin Hoffman
  • GENRE : Thriller
  • DUREE : 2h27
  • DATE DE SORTIE : 04 Octobre 2006
  • SITE OFFICIEL : http://www.leparfum-le-film.com/

 

SYNOPSIS : Jean Baptiste Grenouille est né avec un sens de l'odorat exceptionnellement developpé. Il est capable de capter n'importe quel odeur qui l'entoure à des kilomètres. Son don lui permet d'apprendre  les secrets des parfumeurs et de créer des substances qui feront la fortune de son nouveau Maître. Mais captivé par l'odeur des jolies femmes, il n'a plus qu'une obssesion capturer cette essence pour en faire un pafum : LE parfum.

CRITIQUE : Le Parfum est l'adaptation d'un best seller de l'auteur allemand Patrick Süskind dont c'était le premier roman. Ecrit en 1985, le livre s'est vendu depuis à plus de quinze millions d'exemplaires à travers le monde. Il aura fallu vingt ans pour que ce succès de librairie atterrisse enfin sur grand écran.

Il faut dire que l'auteur a longtemps été réticent a l'adaptation de son roman sur grand écran. Il ne souhaitait qu'un seul réalisateur : Stanley Kubrick. Mais à la mort de celui ci, il finit par lacher les droits à son compatriote le producteur Bernd Eichinger, responsable de l'adaptation cinématographique d'un autre succès littéraire Le Nom De La Rose. Une valse de réalisateurs s'est alors succédé devant la difficulté d'adapter l'oeuvre : Martin Scorcese, Milos Forman, Tim Burton & Ridley Scott, tous se sont cassé les dents sur l'ampleur du projet. C'est finalement Tom Tykwer, réalisateur de Cours Lola Cours et compatriote de l'auteur qui a réussi l'inimaginable.

Pour arriver à ses fins le réalisateur a utilisé l'un des procédés le plus simple imaginable à savoir le recours à une voix off pour expliquer ce qu'il se passe à l'écran et permettre de résumer certains passages du livre. Le procédé peut paraitre deconcertant car le narrateur parle bien plus que les personnages à l'écran sur la première demi heure du film. Certains spectateurs quittent la salle d'ennui mais la plupart sont  scotchés par la beauté des images et la puissance d'une bande originale magnifique composée par le réalisateur.

Le plus dur à faire passer à l'image était les odeurs décrites dans le livre. Le long métrage n'étant pas proposé en Odorama, Tom Tykwer a choisi d'utiliser les gros plans pour tenter de nous faire partager les decouvertes olfactives de Jean Baptiste Grenouille. Et le pire c'est que ca marche ! on est ecoeuré ou emoustillé par les images de poissons, rats, vers ou bien de fruits, de fleurs ou de jolies femmes pulpeuses.

Le film est porté par un casting composé d'acteurs réputés et de débutants, Dustin Hoffman et Alan Rickman apportent leur talent et leur experience pour les personnages qui le demandent à savoir le maître parfumeur Baldini et le riche marchand Antoine Richis. La jeunesse est quand à elle incarnée par une nouvelle génération mené par Ben Whishaw dont le rôle de Jean Baptiste est le premier en tête d'affiche. il arrive parfaitement à jouer d'ambiguité entre le monstre et l'ange qui cohabitent dans le même corps. Rachel Hurd Wood, vue dans Peter Pan, incarne  le desir absolue du meurtrier et Sara Forestier fait une courte apparition en victime elle aussi.

Il sera préférable de connaitre déja le roman de Patrick Süskind avant de se précipiter dans la salles, ceux qui ne le connaissent pas et s'attendent à un thriller dans l'esprit du Silence Des Agneaux risquent fortement d'être déçu. Les amateurs de créatures de rêve partageront le désir de Jean Baptiste, il y a de quoi faire dans le film. Le long métrage de Tom Tykwer est l'adaptation la plus fidèle que l'on pouvait faire d'un tel roman, même si certains passages ont du etre mis à la trappe, l'essentiel est là et on savoure le film du début à la fin.

NOTE : 4/5

 

PS : Suite à un mail envoyé par Constantin Film je suis obligé de retirer les fonds d'ecrans que j'avais fait pour Le Parfum. Pour ne pas avoir de problemes,  je prefere également retirer les photos que j'avais utilisé pour illustrer cet article. Il est vraiment dommage de me menacer moi  pauvre bloggueur qui fait de la pub gratuitement pour un film qu'en plus j'ai apprécié.

Commenter cet article

Articles récents