Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : SHORTBUS de John Cameron Mitchell

Publié par Xavier Baudel sur 8 Novembre 2006, 23:13pm

Catégories : #Critiques Ciné

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : John Cameron Mitchell
  • AVEC : Sook Yin Lee, Paul Dawson, Lindsay Beamish
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DUREE : 1h42
  • DATE DE SORTIE : 08 Novembre 2006

INTERDIT AU MOINS DE 16 ANS

SYNOPSIS : Le Shortbus est un club privé New Yorkais où se cotoient les artistes de tout genre, c'est aussi un endroit sans aucun tabous où il est possible de faire librement l'amour dans de grandes orgies. On peut y croiser les deux Jamie's homosexuels qui connaissent des problèmes de couples , Sofia la conseillere sentimentale qui n'a jamais connu l'orgasme ou bien encore Severin une prostitué dominatrice.

CRITIQUE : Shortbus marque le retour de John Cameron Mitchell cinq ans aprés l'adaptation de sa comédie musicale Hedwig & The Angry Inch pour le grand écran. Pour son second film, le talentueux réalisateur a souhaité tout simplement montrerl'amour et le sexe de la façon la plus naturelle à travers la chronique de vie de quelques New Yorkais.

Basé sur une idée que John Cameron Mitchell a eu sur le tournage d'Hedwig & The Angry Inch, le scénario du film s'est developpé lentement au fur et à mesure des répetitions avec les comédiens à travers les affinités et les anecdoctes de chacun. Il en ressort une histoire attachante et criante de vérité qui ferait presque passer le long métrage pour un documentaire.

Le casting du film est composé majoritairement d'acteurs amateurs qui ont spontamment envoyé leur candidature sur des cassettes. Au final, le réalisateur a du faire son choix parmis plus de 500 acteurs et actrices. Il faut saluer le courage de ces acteurs en herbe car le travail demandé par John Cameron Mitchell etait loin d'etre évident. Il a fallu de trés nombreuses heures de repetitions afin d'arriver à la réussite du projet. Au final on ne se rend absolument pas compte d'avoir affaire à des amateurs tant les personnages sont attachants. Au milieu de ces acteurs, John Cameron Mitchell fait une trés courte apparition lors de la première partouse au Shortbus et on retrouve également Miriam Shor qui incarnait Yitzhak dans la comédie musicale culte du metteur en scène.

Il faut cependant un certain temps d'adaptation avant de réussir à entrer dans le film. Au début, on a un peu l'impression de s'etre trompé de salles devant la crudité de certaines images qui donnent l'impression de mater un film porno. Dans un but de réalisme, aucune scènes d'amour  n'est simulées et le cinéaste ne cache absolument rien méritant largement son interdiction au moins de 16 ans. C'est un véritable festival d'attributs masculins de toutes tailles et d'amour entre hommes qui pourraient choquer les les spectateurs les plus sensibles.

Heureusement on ne tarde pas à reconnaitre la patte du réalisateur recompensé à Sundance et Deauville pour son premier film à travers la poésie et l'humour omniprésent dans le long métrage. Une magnifique maquette de New York en papier maché rappelle les scénes animées de Hedwig  & The Angry Inch. L'humour est quand à lui présent dans beaucoup de dialogues meme dans certaines scénes d'amour comme la tentative d'autofellation d'un des héros. Pour compléter ce tableau idylique signalons une bande originale vraiment excellente dont les quelques morceaux inédits, notamment celle de la scène finale, rivalisent de talent avec ceux du précédent film du réalisateur .

Passé un temps d'adaptation, on fini par entrer completement dans cette histoire qui devrait toucher les spectateurs ouvert d'esprit. Shortbus est une merveilleuse histoire d'amour pleine de poésie et de fantaisie qui deviendra sans aucun doute tout aussi culte que son predecesseur. John Cameron Mitchell est à coup sur un auteur à surveiller de trés prés.

MON AVIS : 4/5

 

Commenter cet article

Articles récents