Xav-B.log

Blogzine spécialisé dans le cinéma, la musique métal et rock, les jeux vidéo, les DVD & Blu-Ray avec des actus quotidiennes, des critiques de films, des test de jeux, des chroniques concerts et CD et des photos d'évenement culturels


Critique Ciné : MICMACS A TIRE-LARIGOT de Jean-Pierre Jeunet

Publié par Xav-B sur 6 Novembre 2009, 20:30pm

Catégories : #Critiques Ciné





FICHE TECHNIQUE :
 - AVEC : Dany Boon, Julie Ferrier & Omar Sy
 - REALISATEUR : Jean-Pierre Jeunet
 - GENRE : Comédie
 - DUREE : 1h44
 - SITE OFFICIEL : http://www.micmacs-lefilm.com/
 - DATE DE SORTIE : 28 Octobre 2009


BANDE ANNONCE :


SYNOPSIS : Bazil est bien décidé a se venger des deux marchands d'armes qui lui ont pourri l'existence. Le premier a fabriqué la mine sur laquelle son père a sauté. Le second a fabriqué la balle qu'il a pris accidentellement en pleine tête lors d'une fusillade et qui pourrait le tuer à n'importe quel moment. Avec l'aide d'une équipe de bras cassées et un tas de bric à brac, il va échafauder un plan pour leur nuire définitivement.



CRITIQUE : Jour pour Jour cinq ans après Un Long Dimanche de Fiançailles, le réalisateur Jean-Pierre Jeunet est de retour avec son quatrième film Micmac à Tire-Larigot. Un retour aux sources qui mélange les univers d'Amélie Poulain et de Delicatessen . Nouveau délire rétro-futuriste ou la patte du réalisateur se reconnaît dés la première image.

Pour Micmac  à Tire-Larigot, Jean-Pierre Jeunet a refait équipe avec son scénariste attitré Guillaume Laurant avec qu'il a écrit la majorité des histoires de tous ses précédents films. On retrouve forcement le même genre d'univers dans ce nouveau film. Une fois de plus ils ont imaginé une galerie de personnages haut en couleurs semblant avoir un air de famille avec ceux d'Amélie Poulain ou bien de Delicatessen, le même grain de folie, les mêmes petites manies dans un monde sépia sans âge précis.

On est immédiatement emballé par  ce retour dans le petit monde de Jean-Pierre Jeunet, cependant on déchante vite en découvrant un scénario sans grand intérêt. La vengeance de Bazil s'étale en longueur sans de véritables rebondissements. On passe d'une scène à l'autre sans véritables liens juste pour découvrir les particularités de chacun des nouveaux amis du héros. On est jamais vraiment pris dans les manigances du groupes qui ne susciteront qu'un vague interet chez le spectateurs. Le long métrage fait sourire mais rarement vraiment rire ou meme émouvoir comme avait pu le faire les deux derniers films du réalisateur.



Le gros point fort du film est son casting vraiment réussi mêlant acteurs fidèles au réalisateurs et nouvelles têtes. Dany Boon a remplacé au pied levé Jamel Debbouze initialement prévu dans le rôle principal. On se demande bien pourquoi l'acteur n'avait jamais fait d'apparition dans l'univers de Jeunet tant son caractère et son apparence semble coller parfaitement à l'ambiance du film. Toute la bande du Tire-Larigot est vraiment marrante au point qu'il est difficile d'en préféré l'un plus que l'autre. C'est avec grand plaisir qu'on retrouve Yolande Moreau, Dominique Pinon, Jean-Pierre Marielle et Omar Sy.

L'autre point fort c'est toutes ses trouvailles dont est capable Jean Pierre Jeunet, des inventions farfelues, des décors  rigolos... Mais surtout ce qui est le plus drôle ce sont toutes ces mini scènes qui sortent un peu du cadre du film comme les questions idiotes mais pleines de sens que se posent Dany Boon. Certainement la scène la plus drôle du film qui rappelle les J'aime / J'aime pas d'Amélie Poulain.

Par son manque de poésie et son aspect trop décousu, Micmac à Tire-Larigot déçoit comme jamais un film de Jean-Pierre Jeunet ne l'avait fait. Peut être que les deux ans perdu sur The Life Of Pi avait entamé l'enthousiasme du réalisateur et son scénariste qui n'ont pas su donner le souffle suffisant a leur nouveaux film. On ne doute pas que le metteur en scène nous reviendra très vite avec un nouveau long métrage bien plus inspiré.




MON AVIS : 3/5
Commenter cet article

Articles récents